Le MT Lab est un hub d’innovation Montréalais, dédié à propulser l’entrepreneuriat et l’innovation dans les domaines du tourisme, de la culture et du divertissement. Inspiré de sa version française le Welcome City Lab situé à Paris, l’incubateur va ouvrir ses portes le 14 septembre 2017.

Martin Lessard, directeur général du MT Lab, m’accueille en exclusivité dans leurs tout nouveaux locaux. En rejoignant le 7ème étage de l’UQAM Science (s’y rendre),  j’en profite pour lui poser quelques questions. 

 

Espace de co-work de l’incubateur MT Lab en construction

Martin, peux-tu m’expliquer ce qu’est le MT Lab ?

Réponse : Le MT Lab est un incubateur proposant un accompagnement d’une durée de 12 mois à des startups offrant des solutions pour le tourisme, la culture et les divertissement. Pour cette première cohorte nous intégrerons 8 entreprises et nous prévoyons d’en accueillir jusqu’à 15 d’ici 2019. 

Ces startups doivent répondre à l’une des thématiques suivantes : 

– Meilleure connaissance de la clientèle.
– Enrichissement de l’expérience du parcours.
– Approche innovante dans les processus d’affaires.
– Amélioration de l’impact social et durable. 

Nous développons également un espace de co-working pour permettre à d’autres startups de bénéficier de nos événements, ateliers et des partenaires. 

Les startups françaises peuvent-elles intégrer le MT Lab ? 

Réponse : Toutes les startups sont les bienvenues, bien sûr ! Cependant, à l’instar du Welcome City Lab nous ne proposons pas de programme d’amorçage pour les entreprises incubées. La startup française intéressée doit donc être capable financièrement de s’installer à Montréal pour toute la durée du programme. En parallèle nous pensons également proposer des échanges de 3 mois avec des startups du Welcome City Lab pour leur donner l’opportunité de tester leurs modèle d’affaire en Amérique du Nord. 

Vous auriez-pu intégrer cette cohorte 2017 avec Dahub!

L’offre est alléchante je décide donc d’en savoir un peu plus 😉 

Que proposes-tu aux startups de la cohorte ?

Réponse : En trois mots : des ateliers, du mentorat et de l’accompagnement personnalisé.

Nous avons fait appel à différents acteurs pour réaliser notre plan de formation. D’abord avec l’Ecole des Sciences de Gestion de l’université de Québec à Montréal (ESG UQAM) en mettant à disposition des enseignants chercheurs. Ensuite avec nos partenaires en offrant des terrains d’expérimentations (liste des partenaires). Et finalement divers experts de l’industrie.

L’accompagnement est centré sur un tronc commun incluant quatre modules  :

1 – Connaissance et connexion à l’écosystème.
2 – Validation de la proposition de valeur.
3 – Stratégie de commercialisation et de mise en marché (locale, nationale et internationale).
4 – Préparation aux pitchs devant les équipes des partenaires pertinents.

A l’issue de l’accompagnement, un “Démo Day” privé est organisé pour permettre aux incubés de pitcher leur projet face aux acteurs du secteurs, clients comme investisseurs. 

Comment allez-vous aborder les enjeux de la data dans le tourisme ?

Réponse : Il me semble indispensable d’avoir une réflexion commune sur l’ontologie spécifique au secteur du tourisme. Pour être performantes, nos startups doivent pouvoir partager facilement les informations dont elles disposent. C’est justement ce type de discussion que je souhaiterais mettre en place tout au long de l’accompagnement !

Je crois savoir qu’en France l’Open Data est de plus en plus répandu, nous sommes très attentifs aux bonnes initiatives qui pourraient être reproduites au Québec.

 Merci Martin.

Espace de co-work de l’incubateur MT Lab en construction
Damien Catal

Damien Catal

Président & Co-fondateur de la startup Dahub, spécialisée dans la gestion intelligente des données touristiques.